Des pères du Centre liturgique dominicain présideront les jours de récollection cet automne, prêchant des retraites et animant des ateliers dans divers lieux, incl. Rome, Pniewy, Oświęcim, Katowice et Irlandais Galway.

Du 15 au 21 novembre, notre président, le P. Łukasz Miśko, dirige une retraite pour les Sœurs Ursulines du Cœur agonisant de Jésus à Pniewy près de Poznań. Les retraites dureront jusqu’au dimanche, et à la fin de la classe les sœurs renouvelleront leurs vœux. Comme il le dit lui-même, c’est un défi pour lui : « comment parler de la liturgie à des personnes qui la prient tous les jours depuis des décennies ? ». L’irremplaçable prof. Fagerberg et son livre « L’ascétisme liturgique » viennent à la rescousse.

D’autre part, le vice-président, le P. Wojciech Sznyk, le 30 octobre, a animé un atelier d’une journée pour le ministère dominicain de la jeunesse Przystań à Cracovie, puis le 12 novembre – un atelier de diction pour les enseignants chez les salésiens d’Oświęcim, et du 19 au 21 novembre, il animera des ateliers pour la schola de la pastorale polonaise à Galway, en Irlande. Après son retour, le 25 novembre, il donnera également une conférence sur le rite dominicain pour l’aumônerie académique dominicaine à Freta, Varsovie.

Le mardi 9 novembre, le père Dominik Jurczak a dirigé une journée de récollection pour les prêtres à l’Institut de l’Église pontificale polonaise à Rome. « Il nous a rappelé que notre vie est un combat constant ». Cependant, ce n’est pas une cause de pessimisme. « La consolation pour nous est le don du sacerdoce du Christ, que le Sauveur dans sa miséricorde nous a confié, tellement indigne de cette grâce » – les participants ont résumé la rencontre sur leur site Internet (d’ où sont également tirées les photos). Les habitants de l’Institut sont des prêtres polonais envoyés par leurs évêques pour étudier dans l’Église de Rome.

En décembre, les ateliers de musique liturgique d’une journée annoncés précédemment se tiendront au monastère dominicain de Katowice, dirigés par le père Mirosław Pilśniak de notre Fondation.